Uluru

2000 kilomètres pour arriver jusqu'à toi, la question se pose.

On entend "c'est juste un gros cailloux" "ça ne vaut pas la peine".
Mais notre curiosité l'emporte, partons à l'aventure dans le cœur spirituel de l'Australie.
Quelle aurait été notre erreur de ne pas traverser le bush australien, cette terre rouge, excentré de tout, pour venir t'admirer, toi, joyaux de la nature, emblème d'un pays, symbole de tout un peuple.
Debout, regardant l'horizon, émerveillés par cette terre sacrée, comment oublier ce sentiment de bien-être et de paix que tu nous as offert, lorsque ces nuances de rouge ont dansé autour de toi au soleil couchant.
Un spectacle inoubliable, qui valait bien 2000 km.

Lorsque j'ai commencé à créer des parfums, il était évident qu'une de mes premières créations serait liée à notre année passée à découvrir cette merveilleuse île continent.

Mais quel moment, quel souvenir ? Nous en avons créé tellement, comment choisir ?

Durant cette aventure, nous avons eu la chance de vivre des moments extraordinaires, et d'être émerveillés au quotidien, de Kangaroo Island, en passant par le parc national de Karijini, ou le parc maritime de Ningaloo, sans oublier la Gibb River Road, pour n'en citer que quelques-uns.

Mais, dans tous ces beaux souvenirs, notre traversée de Darwin vers le parc national d'Uluru-Kata Tjuta, reste à mes yeux un moment merveilleux ; car ce n'est pas tous les jours que l'on traverse un désert !

Et pour être honnête, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, je ne m'attendais pas à grand chose vu les retours que les gens nous avaient fait.

Comme quoi, il est important de se faire sa propre opinion !

Bien plus que cette traversée du bush australien, le parfum Uluru est né d'un moment particulier.

Ce rocher iconique est chargé d'histoire, de secrets et de légendes.

Relique "vivante" des peuples aborigènes, ils ont un lien spirituel avec Uluru, dont les premiers ancêtres en faisaient l'ascension.

Malgré le panneau au pied du rocher "We don't climb" qui nous invite à faire de même, de nombreux touristes ont tenté d'escalader ce monolithe, parfois au détriment de leur vie. Heureusement, cela n'est plus autorisé depuis 2019.

D'autant plus qu'il existe une façon plus respectueuse, moins dangereuse et toute aussi magique de découvrir ce rocher, il suffit d'en faire le tour.

J'espère qu'un jour vous aurez l'occasion de le faire, et si vous l'avez déjà fait, alors je vous souhaite d'avoir su vous imprégner de cette magie, de ces odeurs, ces sensations, et ces mystères !

De cette terre rouge, s'abreuvant du soleil brûlant, qui nous fait apprécier d'autant plus le refuge que peuvent nous offrir quelques rares coins d'ombre de ce monolithe. De cette odeur minérale accompagnée de ces senteurs végétales quand on s'en approche.

Une sensualité terreuse et chaleureuse qui nous envahit, et nous transporte dans le cœur, et les mystères de l'Australie !

Vous comprendrez peut-être mieux comment j'ai imaginé ce parfum ; une envolée d'agrumes, fraîche et orangée, comme une invitation à venir découvrir cette Terre.

Un cœur chaud, épicé, légèrement fumé, grâce à un cocktail d'épices et au fabuleux bois d'Hinoki, qui représente pour moi l'esprit même d'Uluru.

Et de son fond minéral, adouci par l'élégance du Santal d'Australie, pour ne jamais oublier qu'avec toute la magie que ce rocher nous avait déjà donnée, celle-ci s'est amplifiée lorsque les nuances de couleur ont commencé à danser autour de lui au soleil couchant.

J'ai créé mon premier parfum !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Vous aimerez aussi

Voir tous les articles
La Saint-Valentin
Nos deux premières années.
Comment faut-il se parfumer ?